mercredi, 08. juin 2016

Ce que les «juges étrangers» nous ont offert

La ­jurisprudence ­de ­la ­Cour­ européenne ­des ­droits ­de­ l’homme­(CourEDH)­ a­ contribué ­à ­mieux ­protéger ­la­ liberté ­de ­la ­presse ­en­ Suisse­ et ­à ­garantir ­aux journalistes ­la jouissance ­des ­libertés ­fondamentales.­

Dans ­de ­nombreuses ­affaires,­ la ­Cour EDH­ a ­posé ­des­ exigences ­plus ­importantes ­que ­celles­ du ­Tribunal­ fédéral ­pour­ pouvoir ­restreindre ­la­liberté ­de­ la­ presse.

La­ Cour­ a­ notamment­ jugé­ inadmissible­ le­ fait­ d’infliger­ une­ amende­ pour­ publication­ de­ documents­­ officiels, d’interdire ­le ­recours ­à ­une­ caméra ­cachée,­ de­ sanctionner ­la­ diffusion ­d’un ­reportage ­critique ­à­ la télévision,­ de ­refuser ­l’accès­ au ­Forum ­économique­ mondial­ ou­ encore­ d’interdire­ la­ réalisation­ d’une­ interview­ télévisée­ dans ­un ­établissement ­pénitentiaire.

Le Centre suisse de compétences pour les droits humains (CSDH) à compilé les arrêts et les présente d'une forme compréhensible dans une brochure. Un « must » pour tous les journalistes d'enquête.

> brochure PDF à télécharger